The Passionate Pilgrim

The Passionate Pilgrim

Greyhound

Actualité publiée le 20/02/2017

20/02/17 C'est reparti !

The Passionate Pilgrim - 20/02/17 C'est reparti !

- Merci à Angélique pour cette photo souvenir de Mystic et Bella -




L'année commence bien pour les "Pilgrims"!

Après une petite pause, nous avons repris les expos, et j'étais heureuse (et fière) d'avoir le "petit" Mystic (Marco The Passionate Pilgrim) et sa famille à mes côtés. Nous avons participé ensemble à l'Exposition Internationale de Toulouse, sous les jugements de Mme Sharon SAKSON (juge et éleveuse américaine).

Mystic, engagé en Classe Jeune, a obtenu un 1er Excellent. Il a beaucoup plu à Mme la juge, il a un superbe papier, maintenant il faudra juste peaufiner un petit peu la présentation et je suis certaine que son "papa" y arrivera sans problèmes smiley

Bella (Imladris Mistweave Athkaraye), en Classe Ouverte, a obtenu le CACS, le CACIB et le Meilleur de Race. Ca a été un vrai plaisir de la présenter l'après midi sur le grand ring d'honneur, à 3 ans elle commence à apprécier vraiment ces petits moments de complicité entre nous que sont les présentations en expo.

A partir de maintenant, je n'hésiterai plus à faire part sur mon site (puisque nous, exposants, n'avons aucun autre moyen de nous faire entendre, la SCC et la FCI ne prenant pas en compte nos remarques - leur seule réponse est "Oui, on nous l'a déjà signalé, mais que faire... N'engagez plus sous ce juge... ". Nous n'engageons plus sous ces juges, seulement que faire quand il y a un changement de juge à la dernière minute, ou bien quand on est confrontés à ces personnes sur les rings d'honneur) de mes impressions personnelles concernant certains juges, afin d'essayer d'éviter à d'autres exposants de mauvaises expériences qui pourraient les décourager de continuer les expos. Je souhaite donc faire part de mes impressions concernant le juge qui a jugé le Groupe dans l'après midi, dont l'attitude nous a plus fait penser à un camp de concentration plutôt qu'à une exposition canine (pas un mot, pas un regard - à ceux qu'il ne connaissait pas, bien évidemment - bref, on avait le sentiment d'être du bétail au tri avant l'abatage). Un seul mot: Ridicule.


 

retour